consolant

consolant

consolant, ante [ kɔ̃sɔlɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1470; de consoler
Propre à consoler. apaisant, consolateur, réconfortant. Pensée, parole consolante. Nouvelle consolante. Impers. Il est consolant de se dire que... ⊗ CONTR. Attristant, désolant, navrant.

consolant, consolante adjectif Propre à consoler ; réconfortant : Geste consolant.consolant, consolante (synonymes) adjectif Propre à consoler ; réconfortant
Synonymes :
- réconfortant
Contraires :
- désespérant
- désolant

consolant, ante
adj. (Rare en parlant de personnes.) Qui console, qui est propre à consoler.

⇒CONSOLANT, ANTE, part. prés., adj. et subst.
I.— Part. prés. de consoler.
II.— Adjectif
A.— Qui apporte du réconfort.
1. [En parlant d'une pers. ou d'une chose] Qui apporte un réconfort moral, qui rassure, console. Idée, parole, pensée consolante. Votre voix consolante Rassure et raffermit mon âme chancelante (LAYA, L'Ami des lois, 1793, V, scène dernière, p. 116). Je cherchai en Clotilde une grande sœur consolante (S. DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 149).
Avoir qqc. de consolant, il y a qqc. de consolant. Il n'y a rien d'effrayant et de consolant à la fois comme une œuvre longue devant soi (FLAUBERT, Correspondance, 1852, p. 372). Sentir tout ce qu'a d'admirablement consolant (...) cette religion si terrible et si douce (VERLAINE, Correspondance, t. 1, Lettres à Lepelletier, 1874, p. 146).
C'est consolant de; il est consolant de, que. Il est consolant et doux de nommer leurs défenseurs et leurs bienfaiteurs [des innocents] (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 341).
2. Rare. [En parlant d'un élément de la nature] Qui apporte un soulagement physique (souvent lié à un réconfort moral) :
1. Ainsi nous avons vu...
... les pins embrasés, de leur cîme brûlante
Envoyer jusqu'à nous la flamme consolante
Qui remplace le jour et sa douce chaleur.
DELILLE, Le « Paradis perdu » de Milton, 1804, p. 211.
B.— Par antiphrase, fam.
1. [En parlant d'une pers.] Qui n'apporte aucun réconfort, qui ne rassure pas :
2. — N'est-il point de ciel non plus? dit Lélia.
— Femme, dit le prêtre, il n'en est point pour toi!
— Voilà un prêtre consolant! dit-elle.
G. SAND, Lélia, 1833, p. 66.
2. Expr. C'est consolant. Ce n'est guère rassurant. Le médecin me donne un remède dont on use dans la tuberculose... c'est consolant (BERNANOS, Lettres inédites, Lettres à l'abbé Lagrange, 1906, p. 1737).
III.— Emploi subst.
A.— Subst. masc. Chose qui soulage (à la manière d'un médicament). Cette habitude était, pour quelques-uns tout au moins, un calmant et un consolant (Recueil de textes d'histoire, L'Époque contemp., 1893, p. 93).
B.— Subst. fém., arg. Bouteille que l'on boit avant de se quitter; plus particulièrement, boisson que les cuisiniers prennent à la mi-service :
3. ... les cuisiniers ruisselants écartaient enfin du fourneau leur visage aux yeux rôtis et buvaient la consolante qui suit le coup de feu.
HAMP, Marée fraîche, 1908, p. 74.
Rem. Consolant, consolateur, consolatif, consolatoire : ces quatre mots peuvent être définis de la même façon mais renferment néanmoins quelques nuances. Consolant et consolateur sont cour. Consolateur implique plutôt une idée de consolation ponctuelle, dans un cas particulier, tandis que consolant qualifie ce qui est de nature à consoler, au plan affectif ou non. Consolatif est synon. de consolant, mais est très peu usité. Consolatoire, également très rare, ne s'applique qu'à des choses.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Ds Ac. 1694-1932. Fréq. abs. littér. :516. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 191, b) 555; XXe s. : a) 699, b) 459. Bbg. GRIMAUD (F.). Petit gloss. du jeu de boules. Vie Lang. 1969, p. 112.

consolant, ante [kɔ̃sɔlɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1470; de consoler.
1 Propre à consoler. Apaisant, calmant, consolateur, consolatif, consolatoire, lénitif, réconfortant. || Pensée, parole consolante. || Nouvelle consolante. || Il est consolant de se dire que…; il y a qqch. de consolant à…
1 Je voudrais bien pouvoir adoucir ses maux; mais il est accoutumé à vos soins qui sont consolants, et si précieux (…)
Mme de Sévigné, 1079, 1er nov. 1688.
2 (…) tout événement a deux aspects, toujours accablant si l'on veut, toujours réconfortant et consolant si l'on veut (…)
Alain, Propos sur le bonheur, p. 13.
(Rare). Personnes. Qui console. Consolateur.Par antiphrase. || Eh bien ! vous êtes consolant, vous !
2 N. f. (Pop. et vx). || La consolante : la bouteille bue dans certaines circonstances (cuisiniers après le « coup de feu ». Cf. P. Hamp, in T. L. F.).
CONTR. Accablant, affligeant, attristant, désespérant, désolant, navrant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • consolant — CONSOLÁNT, Ă, consolanţi, te, adj. (Rar) Care consolează; consolator. – Din fr. consolant. Trimis de dante, 30.07.2004. Sursa: DEX 98  CONSOLÁNT adj. v. alinător, consolator, mângâietor. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime  consolánt… …   Dicționar Român

  • consolant — consolant, ante (kon so lan, lan t ) adj. Qui console ou est propre à consoler. Il est bien consolant pour un père de voir ses enfants prospérer. •   Voilà une vérité bien consolante pour vous, MASS. dans GIRAULT DUVIVIER. •   Honorez le malheur… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • consolant — CONSOLANT, ANTE. adj. Qui console. Ce que vous me dites là n est guère consolant. C est une chose bien consolante dans ses malheurs, que de ne se les être point attirés par sa faute. Les promesses de la Religion sont bien consolantes pour les… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • consolant — Consolant, [consol]ante. adj. Qui console. Ce que vous me dites là n est guere consolant, c est une chose bien consolante …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Consolant — Consolant, lat., tröstlich; Consolation, Trost …   Herders Conversations-Lexikon

  • CONSOLANT — ANTE. adj. Qui console, qui est propre à consoler. Ce que vous me dites là n est guère consolant. Sa conscience lui rend le consolant témoignage qu il n a rien fait pour mériter ses malheurs. Une nouvelle consolante. Les promesses de la religion… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • consolant — adj. konsolê (Albanais) / in (Villards Thônes), TA, E …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • consolant — a, counsoulant, o adj. consolante ; consolateur, trice …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • CONSOLANT, ANTE — adj. Qui console, qui est propre à consoler. Ce que vous me dites là n’est guère consolant. Une nouvelle consolante. Il est consolant de penser qu’on a fait son devoir …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • consolante — ● consolant, consolante adjectif Propre à consoler ; réconfortant : Geste consolant. ● consolant, consolante (synonymes) adjectif Propre à consoler ; réconfortant Synonymes : apaisant consolateur réconfortant …   Encyclopédie Universelle


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»